Main content

Légère augmentation du trafic en juillet, malgré la pandémie, à l’Aéroport international Roméo-LeBlanc du Grand Moncton

Dans Cette Section

GRAND MONCTON, N.-B. – Malgré les restrictions strictes de voyage toujours en place pour notre région, juillet a été un mois légèrement meilleur que prévu avec un total de 5 814 passagers par rapport à un mois de juillet typique avec 61 074 passagers en 2019, ce qui représente une baisse de 91 % d’une année par rapport à l’autre. Le trafic de passagers a atteint son niveau le plus bas en mai, avec 1 079 passagers, soit une baisse de 98 %. Bien que minime, cette croissance en juillet est encourageante.

L’Aéroport international Roméo-LeBlanc du Grand Moncton et les compagnies aériennes partenaires ont mis en place des mesures de prévention pour favoriser la sécurité des voyages aériens, notamment le port obligatoire de couvre-visage dans l’aérogare, le contrôle de la température pour les passagers et les employés, le respect de la distance sociale et l’amélioration du nettoyage et de désinfection, pour n’en nommer que quelques-unes.

En raison de la pandémie, les recettes devraient chuter de 10,6 millions de dollars, soit 52 %, en 2020. Alors que nous nous positionnons pour une longue période de relance, des décisions difficiles ont été prises pour nous permettre de mieux aligner nos dépenses de base, dont un certain nombre sont fixes, avec notre base de revenus prévue. Les réductions d’effectifs ont touché un total de 26 % de nos employés à temps plein, comprenant des membres de la gestion, du personnel non-syndiqué et syndiqué.

« La pandémie et ses conséquences sur notre industrie ont été dévastatrices et restent un défi quotidien, la reprise à des revenus comme ce l’était en 2019 n’étant pas prévue avant 2024. Il en résulte malheureusement la nécessité de restructurer notre main-d’oeuvre pour mieux l’adapter à la source de revenus et aux besoins opérationnels prévus. Pour faciliter cette tâche, plusieurs de nos employés ont choisi de prendre leur retraite plus tôt que prévu ou de faire une mise à pied volontaire, et nous les remercions de ce geste altruiste », a déclaré Bernard LeBlanc, Président-directeur général de la DAIGM.

« Avec les restrictions actuelles sur les voyages, il est difficile pour l’aéroport d’atteindre les niveaux d’activité antérieurs des passagers. Tant que les gouvernements fédéral et provincial ne jugeront pas qu’il est sécuritaire de voyager à nouveau, il sera difficile de se rétablir financièrement et d’être autonome. C’est pourquoi les aéroports canadiens continuent de demander l’aide financière du gouvernement fédéral pour prévenir les impacts à long terme, tant du point de vue de l’exploitation que des infrastructures », a ajouté Bernard LeBlanc.

-30-

À propos de l’Aéroport international Roméo‑LeBlanc du Grand Moncton (YQM)

YQM est un aéroport ultramoderne, le plus important de la région centrale des Maritimes. 24/7/365 – chaque personne associée à l’aéroport s’efforce d’offrir des services de la plus haute qualité aux voyageurs ainsi qu’aux sociétés de fret, grâce à des services sûrs, pratiques, efficaces, bilingues et professionnels.

YQM s’efforce de plus à maximiser sa contribution au développement économique et communautaire local et régional. Son activité économique annuelle représente plus de 665 millions de dollars, ce qui en fait l’un des plus importants acteurs du secteur privé au sein de l’économie du Nouveau-Brunswick.

Votre économie. Votre aéroport.

Renseignements :
Julie Pondant, responsable des communications d’entreprise
506-856-5459 ou 506-962-2830
jpondant@cyqm.ca

 

Menu

Welcome!

Rechercher

Close