Main content

Les débuts d’un aéroport :  1920 – 1939

  • Le 11 janvier 1928 marque la date du premier vol régulier à partir du Grand Moncton. L’aéronef transporte du courrier et des passagers à destination des Îles-de-la-Madeleine. Au début, deux emplacements étaient utilisés pour la poste aérienne. Léger’s Corner (qui fait maintenant partie de la ville de Dieppe) fut choisi comme emplacement définitif pour l’aéroport en raison de conditions favorables pour les atterrissages.
  • En 1929, une compagnie privée locale achète des terrains à Léger’s Corner et, au fil des ans, deux pistes et des structures pour l’entretien des aéronefs sont aménagées.
  • Le Moncton Aero Club et la International Airways Flying School sont fondés cette même année, et l’aéroport étend son service postal aérien à l’Île-du-Prince-Édouard et Montréal.
  • En 1936, la ville de Moncton amorce des discussions avec Transports Canada dont l’objet est la création d’un aéroport pouvant offrir un service aérien transcanadien. Or, l’emplacement de Léger’s Corner ne peut permettre un tel agrandissement. C’est ainsi que Lakeburn (qui fait maintenant également partie de la ville de Dieppe) est choisi comme nouvel emplacement de l’aéroport. On devait y construire une piste en dur et deux autres pistes.

Service en temps de guerre : 1940 – 1959

  • En mars 1940, le ministère de la Défense nationale demande au ministère des Transports l’autorisation d’ouvrir une école de pilotage militaire dans le cadre du Programme d’entraînement aérien du Commonwealth.
  • L’école formerait des pilotes de guerre provenant des pays du Commonwealth. Un hangar est alors construit à l’aéroport dans le but de servir de base pour les réparations et la révision durant la guerre. Ces installations allaient employer jusqu’à mille travailleurs dont beaucoup se sont retrouvés dans les 200 maisons construites à cet effet dans le voisinage surnommé « The Patch » (la parcelle), près de l’aéroport.
  • Au début des années 1940, le transport aérien du courrier et des passagers s’effectue en direction de Charlottetown, Montréal, Halifax, Sydney, Saint John, Fredericton et Terre-Neuve.
  • Le hangar de Trans-Canada Airlines, une des premières compagnies aériennes de la région, a servi d’emplacement à la première aérogare. En 1952, un plus grand hangar converti en aérogare moderne est la proie des flammes.
  • En 1953, on procède à la construction d’une partie d’une nouvelle aérogare.

Expansion de l’aéroport : 1960 – 1999

  • L’expansion en 1964 comprenait un bâtiment des opérations et une tour de contrôle.
  • L’aérogare est achevée en 1976 en combinant cette dernière au bâtiment des opérations.Au fil des ans, on procède à plusieurs rénovations, y compris l’ajout de la zone des arrivées internationales construite à temps pour le Sommet de la Francophonie de 1999.

L’ère moderne : 2000 – présent

  • En mai 2001, la Direction de l’aéroport du Grand Moncton décide de construire une nouvelle installation ultramoderne. La construction commence au début du mois de juillet 2001 et se termine au début de l’automne 2002.
  • Le 19 octobre 2002, Sa Majesté la Reine Elizabeth II inaugure officiellement l’aérogare de l’Aéroport international du Grand Moncton comme nous le connaissons aujourd’hui. À cette même période, l’aéroport obtient son statut d’aéroport international.
  • Le chantier de prolongement de la piste 06/24 de 1 174 mètres ainsi que de la voie de circulation parallèle et du poste de dégivrage qui lui sont associés a commencé en 2012 et s’est terminé selon les délais et le budget prévus pour l’ouverture officielle le 17 octobre 2013.
  • L’achèvement du centre des opérations aéroportuaires en novembre 2015 a permis de pouvoir rassembler sous un même toit quatre différents services. Cette installation, qui fait environ 34 000 pieds carrés, abrite les services d’entretien de la flotte et de l’aérodrome, les électriciens ainsi que les services de sauvetage et de lutte contre les incendies d’aéronefs (SSLIA). Le nouveau bâtiment, qui permet de mieux répondre aux besoins d’un aéroport moderne, a été conçu dans le respect de l’environnement afin de réduire la consommation d’électricité et d’eau.
  • Le 18 août 2016, l’Honorable Marc Garneau, ministre des Transports a annoncé que l’Aéroport international Roméo-LeBlanc du Grand Moncton  sera connu sous le nom d’aéroport international Roméo-LeBlanc du Grand Moncton.
Menu

Welcome!

Rechercher

Close